• Le peuple doit reprendre en main son propre destin

     

    aux urnes Citoyens !

     

     Héritage de 1789, le département est un maillon utile et indispensable dans l'architecture institutionnelle et politique de la France. En matière d'aide sociale, d'éducation (collèges), de culture et de transports (voirie), les Conseils généraux sont en première ligne dans la mise en œuvre des politiques publiques. La remise en cause de leurs missions - à plus long terme de leur existence, à travers la reforme territoriale du gouvernement, viendra affaiblir les services publics et fragiliser l'équilibre institutionnel.

    Avant le grand rendez-vous de l'élection présidentielle en 2012, le scrutin départemental  des 20 et 27 mars prochain, est pour vous une opportunité à saisir pour faire entendre votre voix. Plus spécialement dans ce contexte de crises en cascades (subprimes, endettement et euro) qui fissurent notre modèle social et notre pacte républicain. La fuite en avant sur la monnaie unique (avec la politique de l'euro cher) est de ce point de vue, une illustration de la faillite de nos élites. Les recettes libérales ou sociales libérales ont encouragé la mondialisation financière. Elles ont rendu les armes face à la désindustrialisation et aux délocalisations. Elles ont paupérisé la masse des citoyens qui vivent de leur travail et enrichi quelques privilégiés qui vivent de celui des autres.

    Pour désespérante que soit cette situation, elle n'est pas désespérée. La France a de nombreux atouts : il lui faut se réveiller avec ses citoyens, pour relever la République. Pour cela, nous ne pouvons pas confier le destin du pays à ceux qui nous ont fourvoyés. En ce début de XXIème siècle, il faut changer la donne afin de préparer un avenir pour notre jeunesse.

    Né de notre double refus du traité de Maastricht en 1992 et de la première guerre du Golfe, le Mouvement Républicain et Citoyen fondé par Jean-Pierre Chevènement n'a jamais abdiqué face aux événements. Nous avons toujours su privilégier le positionnement de fond aux postures opportunistes. Sur les grands sujets (industrie et emploi, éducation et recherche, laïcité et intégration, Europe et mondialisation), nous avons toujours fait le choix de la cohérence et de la fidélité à nos idées. C'est le sens de notre programme de Salut public (consultable sur http://www.mrc-france.org/ ) qui entend rendre au peuple sa souveraineté et à la puissance publique ses capacités d'action. Nos analyses et nos propositions étaient pertinentes hier, elles sont incontournables aujourd'hui !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :